Location nue ou meublée : quelles différences ?

Vous êtes propriétaire d’un appartement que vous souhaitez louer ? Vous hésitez entre une location nue et une location meublée ? Alors que, pour des raisons de simplicité, de nombreux propriétaires optent pour la location nue, il est toujours pertinent d’étudier les avantages de la location meublée. En effet, dans certains cas, la location meublée présentera beaucoup plus d’avantages qu’une location « classique ».

Pour rappel, on parle de location nue lorsque le bien est vide (sans meuble). À contrario, une location est meublée lorsque le bien est loué avec des meubles. Dans ce cas, le locataire doit pouvoir immédiatement s’installer et vivre dans le bien. Il ne doit avoir que ses affaires personnelles à apporter. Au delà de cette définition, le propriétaire doit respecter la liste des meubles fixée par le Décret n° 2015-981 du 31 juillet 2015.

Mais alors, quelles sont les différences entre une location nue et une location meublée ? Dans quels cas faut-il privilégier une location meublée ? Dans quelles situations faut-il préférer une location nue ? Après une présentation des caractéristiques propres à chaque type de location, nous nous concentrerons sur deux éléments : les frais relatifs à la mise en location et la rentabilité.

LES CARACTÉRISTIQUES SPÉCIFIQUES

Avant de se concentrer sur l’analyse précise des avantages et des inconvénients, il est important de présenter les caractéristiques de chaque type de location.

Premièrement, il est facile de constater que la location vide est moins souple pour le bailleur. La durée du bail est d’un an pour les biens avec meubles, et de trois ans pour les locations vides. Deuxièmement, les conditions à respecter pour qu’un propriétaire puisse donner congé à son locataire sont plus souples dans le cadre d’une location meublée. En effet, la durée du préavis est de six mois dans une location nue, et de trois mois dans une location meublée.

La location meublée est également plus souple pour le locataire. En effet, ce dernier doit respecter un préavis d’un mois lorsqu’il quitte un logement meublé alors qu’il doit respecter un préavis de trois mois dans une location nue.

D’autres caractéristiques sont propres à chaque location. Par exemple, le régime fiscal des loyers est différent. Les loyers encaissés lors d’une location vide sont considérés comme des revenus fonciers alors que les loyers provenant d’une location meublée sont apparentés à des bénéfices industriels et commerciaux. Ainsi, selon la situation de chaque propriétaire, il peut être intéressant de choisir tel ou tel type de location. Nous le verrons plus tard, mais les conditions qui régissent le montant du loyer sont également différentes. De plus, une étude de la localité de l’investissement est obligatoire. En effet, les biens meublés s’adressent presque exclusivement aux étudiants et aux professionnels mutés.

Il est aussi important de noter que le montant et délai de restitution du dépôt de garantie sont différents.

Cuisinière ou four dans une cuisine
Pour une location meublé, il faut acheter le mobilier minimum obligatoire : réfrigérateur, four, plaques de cuisson, vaisselle, literie,…

LES FRAIS DE MISE EN LOCATION

Au moment de dessiner les contours d’un projet de location, il est primordial de connaître les avantages et les inconvénients de chaque solution. L’une des singularités de la location meublée réside dans les frais élevés à prévoir lors de la mise sur le marché. En effet, lorsqu’un propriétaire opte pour une location meublée, il devra supporter des charges liées à l’ameublement du bien. Ces frais sont propres à ce type location. Ainsi, la location meublée est peut-être plus accessible aux investisseurs qui possèdent une trésorerie conséquente. Les novices auront peut-être plus de mal à assumer ces dépenses.

LA RENTABILITÉ

Au moment de définir un projet immobilier, la question du rendement locatif est centrale. D’un point de vue financier, la location meublée offre de meilleures conditions. En effet, les loyers sont plus élevés. De plus, l’encadrement des loyers ne concerne que les locations vides. Les loyers plus élevés permettent à la location meublée d’offrir une meilleure rentabilité brute aux bailleurs. Pour rappel, la rentabilité brute correspond au loyer annuel divisé par le prix du logement le tout multiplié par 100. De plus, lorsqu’un bailleur loue un bien meublé, il peut opter pour le statut « loueur en meublé non professionnel » (LMNP). Avec ce statut, le propriétaire peut réduire le montant de son impôt et donc, optimiser sa fiscalité.

Alors que la location meublée offre une meilleure rentabilité, la location nue propose plus de sécurité aux propriétaires. En effet, la location vide présente un risque de vacance locative plus faible. Comme énoncé précédemment, les frais à supporter sont supérieurs lorsqu’un bailleur choisit de louer un bien meublé. Ainsi, il faut avoir les liquidités suffisantes pour opter pour ce type de location.

Pour résumer, un bailleur devra prendre en considération deux éléments. Premièrement, il devra étudier sa situation personnelle. Ainsi, il pourra déterminer si une optimisation fiscale est pertinente et s’il a les liquidités suffisantes pour envisager une location meublée. Deuxièmement, le bailleur devra également étudier la zone géographique concernée par l’investissement. Cela donnera de précieuses indications sur le type de location à privilégier. Pour mettre toutes les chances de votre côté, travaillez avec un professionnel de la location immobilière comme Get Loki.

Get Loki – Votre agence de gestion locative